Féministe par procuration

Traiteur_Bolduc_Buffet1__mcaea0Tu as des convictions mais bon, au fond, faut pas trop en parler. Tu es la féministe de service, c’est déjà bien, alors ne la ramène pas trop s’il te plait.

Toi, tu es dans ta petite case. Pliée en quatre puis roulée sur toi-même. Tu n’es plus un être humain, fait de nuances, d’ambiguïtés et de contradictions, non, tu es LA féministe de service. On te sors de ta boite quand on s’ennuie, pour faire passer le temps quoi. Dans ces moments-là, on te hèle, l’air goguenard à l’autre bout de la pièce dès qu’un événement considéré comme sexiste est soulevé. « Olala, alors toi, c’est sûr, ça va te faire râler ! Haha, huhu, viens voir, tu vas sortir de tes gonds, je te connais« . Sourires extatiques, attente fébrile de ta désapprobation. Ayéééé. C’est bon, tu as bien rempli ta mission de féministe de service. Tu as désapprouvé, ni trop, ni pas assez. Tu as même lâché un ou deux « putain » histoire de bien montrer que t’es pas contente, que ça te révolte, le sexisme. Voilà, tu peux te rasseoir, merci, tu as fait le job.

Aussi, quand il est bien socialement dosé ton féminisme de service, il engendre la satisfaction générale. Tu as mâché – avec plus ou moins de panache – la pensée contestataire. C’est toujours ça de pris. Certains pourront même s’accorder la petite coquetterie de lancer en soirée « Moi j’en connais une féministe, olala, c’est un truc de ouf comment elle réagit en mode chienne de garde quoi« . Ca peut éventuellement témoigner d’une large ouverture d’esprit. Banco.

Parfois même, quand t’as rien à dire, quand t’es tranquille, peinard, on vient le chercher ton féminisme. Bah quoi, un truc sexiste et toi, toi, LA féministe tu ne réagis pas ? Allez, dis quelque chose, ça va être drôle. P’tain. T’es décevante, sérieux.

Parce qu’évidemment, les autres, il semblerait que ça les concerne moins le sexisme, le
féminisme, tout ça, tout ça. C’est pas pour eux, c’est pour les extrémistes, les engagés, les révoltés, les manifestants du dimanche pluvieux. Faudrait pas qu’ils endossent cette étiquette trop collante non plus. Comprends bien, ils ont d’autres trucs à penser. Fondamentalement, réclamer l’égalité c’est un joyeux passe-temps pour les relous comme toi. Voter, avorter, divorcer… non, non, ça c’est pas du féminisme, voyons. Et d’abord, le féminisme, c’est pas sexy, ça fait peur aux garçons, ça refoule du bec, ça pique beaucoup trop le cuissot pas épilé. On n’est pas féministe, puisqu’on te le dit. Merde à la fin.

Alors attention la féministe de service, attention. Ne viens pas non plus dire deux fois dans la même journée que tu n’es pas d’accord. Qu’à ton sens, il y a des choses qui ne se disent pas, qui ne s’écrivent pas. Parce que là, tu risques, au mieux de te faire taxer d’extrémiste, au pire de briseuse de couilles. Du féminisme oui, mais quand ils veulent, comme ils veulent. Ok l’hystéro ?

Et pour retrouver la publication de cette note de blog sur Rue89 (publiée le 5 juin 2013), c’est par ici

Rejoignez la page Facebook du MCTLgang 

Advertisements

6 réflexions au sujet de « Féministe par procuration »

  1. Ping : LeColonel_fr » Blog Archive » Féministe par procuration

  2. Je ne comprends pas les expressions technologiques du type « bookmarquez ce permalien » mais pour le reste, l’article « Féministe par procuration » dispose d’une qualité d’écriture tout à fait à la hauteur de son propos : c’est bien d’écrire des choses intelligentes de façon intelligente. J’aime.
    Jean-Daniel ( Homme de 54 ans )

    • Rassurez-vous le MCTLgang non plus ne maîtrise pas trop ces termes technologiques…Nous allons donc de ce pas le bookmarquer et voir si ça explose.
      En attendant, belle journée à vous et merci !

      MCTLgang

  3. Bonjour,
    j’ai beaucoup aimé votre écrit, j’ai comme l’impression de « déjà vécu » car je suis syndicaliste et j’ai, bien des fois été dans le même cas. Et si d’aventure, je suis en mode « veille » ou n’ai pas d’avis sur tel ou tel sujet (hé oui ça arrives) certains de pousser le bouchon  » comment ça tu sais pas, toi, tu sais pas ça? Ou toi, t’a pas d’avis ? Avec l’expérience, j’ai 55 ans) je les laisse de plus en plus souvent dans le doute ou je leur dis simplement: c’est con hein tu va être obligé de « réfléchir » par toi même et de te faire ta propre opinion… c’est con hein?
    Certains de ma famille me disent même: c’est fou toi t’a pas d’avis? Ce à quoi je réponds…va te falloir te battre toi aussi, l’action par procuration, c’est fini…à toi le relais! Une de mes amies cadre sup en 2010 me reprochait de ne pas arriver à mettre 2,3 ou 4 millions de personnes dans la rue contre le projet de loi de Sarko sur les retraites. Et, elle de me dire, moi, je ne peux pas…mon patron verrait ça d’un mauvais oeil…je lui ai répondu: toi, qui gagne 4000€ par moi tu attend que ce soit les smicards qui te préserve ta retraite?
    Je suis un homme, et malheureusement, je trouve également que trop de femmes (et d’hommes) soient attentistes sur ces sujets.
    Oui, comme vous le suggérez , marre de prendre des coups pour un tas de « couards » profiteurs des luttes des autres!

  4. Même chose pour les végétariens. On veut bien entendre nos convictions de temps en temps mais faudrait pas que ça gâche le délicieux steak-frites qu’on s’apprête à déguster. Ou alors ça dépend, ça peut aussi être hilarant de mâcher avec enthousiasme sa côte dé bœuf devant un végétarien en se vantant d’être un humain un vrai, pas un sous-homme qui bouffe des salades. Et puis c’est pratique un végé, quand on a plus rien à dire on peut toujours faire une blague sur le saucisson.

  5. Génial ton article! C’est exactement ça. Du moment où les gens savent que t’es féministe, t’as une étiquette collée sur la tronche et on veut que tu te comportes de la façon qui correspond à leurs stéréotypes de merde, et si tu t’en écartes, t’es plus crédible. J’ai expérimenté la même chose avec la nourriture bio. Les gens savent que je mange bio, mais si je m’enfile un paquet de fraises Tagada, je deviens une vraie conne. Comme si avoir une opinion sur quelque chose rimait avec radicalisme ou rien. Je pense simplement que les gens se sentent impressionnés par quelqu’un qui ose afficher ses convictions, ça les fait se remettre en question parfois, et donc ils se servent de ces petites piques/attaques à répétition pour se rassurer.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s